Vous lisez
3 QUESTIONS À JEAN LACOSTE

3 QUESTIONS À JEAN LACOSTE

Jean LACOSTE, Conseiller départemental de PAU-4, délégué aux personnes âgées

 

  • Quel est le rôle du Département auprès des séniors ?

C’est un rôle essentiel. L’action auprès des séniors est une des premières compétences du Département. Elle s’exerce à travers ses missions d’information et d’orientation, de versement de prestations ou encore d’organisation de l’offre médico-sociale. A ce titre la collectivité est responsable des réponses à apporter aux besoins de ces ainés, notamment lorsqu’ils sont fragilisés mais aussi aux besoins de leurs aidants. Le Département consacre ainsi près de 100 M€ par an à la conduite de cette politique. C’est donc un service public de proximité auprès des personnes et qui apporte des réponses très concrètes au quotidien.

  • Justement, comment cela se traduit-il au quotidien ?

Très concrètement, l’action du Département prend de multiples formes. A titre d’exemple, nous pouvons citer le versement de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), qui permet de financer l’aide à domicile qui intervient auprès de la personne pour l’aider à entretenir son logement, l’aider à faire et prendre ses repas, l’aider à s’habiller, se déplacer… C’est aussi l’aide sociale à l’hébergement qui permet d’assurer le règlement des frais de séjours en établissement pour les personnes qui ne disposent pas de ressources suffisantes. C’est également l’accompagnement des personnes qui souhaitent adapter leur logement en raison d’une perte d’autonomie avec la pose d’aides techniques comme des barres d’appuis ou encore la création de douche à l’italienne pour remplacer une baignoire et limiter ainsi le risque de chute. Mais je peux citer aussi des actions pour agir sur la qualité de vie des personnes vivant en EHPAD avec l’organisation de séquences artistiques et culturelles au sein de ces établissements à travers du théâtre, du chant, de la musique, voire même de la danse…

A lire aussi

  • Quels sont les enjeux de demain pour le Département dans l’accompagnement des ainés ?

Nous allons être confrontés dans les prochaines années à une accélération significative du vieillissement de la population. Le Département doit bien évidemment s’y préparer et accompagner cette évolution avec l’objectif de permettre à chacun de vivre le plus longtemps possible chez soi et en bonne santé. Cela passe bien sûr par le développement de notre politique de prévention de perte de l’autonomie pour que l’avancée en âge ne se traduise pas fatalement par une diminution des capacités, mais aussi notamment par une ambition forte autour de nos politiques en matière d’habitat, tant sur l’adaptation des logements que nous soutenons déjà, que par le développement de nouvelles formules de logement comme l’habitat inclusif, qui permet aux personnes qui le souhaitent de rompre leur isolement tout en conservant leur liberté dans l’exercice de leurs choix de vie.

© Si Séniors Magazine 2020. Tous droits réservés
Réalisation : CréaSud Communication.
Haut de page