Vous lisez
LE REPIT DE L’AIDANT : DECOUVREZ TOUTES LES SOLUTIONS POUR UNE PRISE EN CHARGE SEREINE

LE REPIT DE L’AIDANT : DECOUVREZ TOUTES LES SOLUTIONS POUR UNE PRISE EN CHARGE SEREINE

Vous êtes aidant ou vous connaissez quelqu’un qui assiste un proche de manière régulière voire quotidienne ? L’épuisement peut rapidement s’installer et il faut impérativement souffler pour ne pas entrer dans un engrenage qui vous dépasserait. Sachez écouter votre corps et prendre du temps pour vous. La charge est telle que cela reste souvent difficile. Il existe pourtant des solutions garanties par la loi et financées en partie afin de vous permettre de prendre un peu de repos. Si Seniors fait le point pour vous sur ce que l’on nomme le « répit de l’aidant ».

 

Qu’est-ce que le droit au répit ?

Le saviez-vous ? Le droit au répit est reconnu depuis 2016 par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement. En tant que proche de la personne dépendante qui vient en appui au quotidien vous pouvez souffler le temps de quelques jours chaque année.

Néanmoins, il y a certains prérequis. En effet, la personne que vous accompagnez doit être éligible à l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) et avoir épuisé tous les plans d’aide. Pour les frais que vous devez parfois avancer, une enveloppe de 510,26 € vous sera allouée spécifiquement pour le répit si le plafond de l’APA est dépassé. S’ajoutent 992 € si vous êtes hospitalisé afin de prendre en charge votre proche dépendant.

 

 

Les solutions qui permettent ce répit

Dans le cadre de l’aide au répit, ce sont deux modes de fonctionnement possibles qui vous sont proposés :

A lire aussi

  • L’accueil de jour (ou de nuit) : vous avez besoin de temps pour des tâches administratives ou simplement pour vous reposer ? Cette solution est idéale pour rester serein, à la fois de votre côté et de celui de la personne que vous accompagnez. L’établissement (structure spécialisée ou EHPAD) dispose de professionnels qualifiés qui s’occuperont du confort et du bien-être de votre proche ainsi que des soins éventuels. Des activités adaptées aux différentes pathologies sont également proposées. Un véritable accompagnement qui a en plus pour point extrêmement positif de sortir la personne dépendante du cadre strict de son domicile et de favoriser ainsi le lien social et les interactions. Le dispositif peut être renouvelé plusieurs jours par semaine en fonction des besoins !

 

  • L’hébergement temporaire : si vous devez vous absenter plus longtemps (plusieurs jours ou semaines consécutifs), c’est la solution à privilégier. Cela peut tout à fait être le temps d’un week-end. Là encore certains EHPAD proposent ce service bien utile et offrent une prise en charge totale. La personne est logée, nourrie et son suivi médical n’est pas interrompu. Elle peut bien entendu participer aux activités de l’établissement et ainsi rompre un isolement parfois lourd.

 

Bon à savoir : ces deux solutions rentrent totalement dans le cadre de l’APA !

 

Pour connaître toutes les modalités du répit de l’aidant et être aiguillés au mieux, rendez-vous à la Plateforme d’Accompagnement et de Répit (réseau national de PFR) située à l’EHPAD Résidence des Lierres – 3 rue Bernard de Clairvaux 64000 PAU – Tél. : 05 59 32 16 96

© Si Séniors Magazine 2020. Tous droits réservés
Réalisation : CréaSud Communication.
Haut de page