Vous lisez
L’ERGOTHERAPIE : A QUOI CA SERT ?

L’ERGOTHERAPIE : A QUOI CA SERT ?

Nous vous parlions il y a quelque temps du métier de care manager. Ce dernier travaille souvent en association avec un ergothérapeute pour des conseils en aménagement rendant le maintien à domicile le plus confortable possible. L’ergothérapeute a aussi pour objectif d’améliorer la motricité et de favoriser les déplacements pour ces personnes âgées en perte d’autonomie. En quoi consiste l’ergothérapie et pourquoi vous ou votre proche dépendant devriez en bénéficier ? Si Seniors vous explique.

 

Soulignons tout d’abord que l’ergothérapeute intervient à tous les âges de la vie. Le seul critère qui motive son action est la dépendance. Celle-ci se définit par l’incapacité à réaliser des tâches par soi-même. De nombreux seniors de plus de 75 ans sont touchés par ce phénomène (33,5 % en 2020 selon l’INSEE) et on estime à 110 000 le nombre de seniors dépendants en 2050. C’est donc un sujet de société à prendre à bras le corps. Se déplacer, cuisiner, se laver, s’habiller peut vite devenir très compliqué. Les professionnels essaient ainsi de trouver des solutions pour améliorer le confort et la qualité de vie des personnes concernées. L’ergothérapie va intervenir dans 3 domaines : les capacités cognitives, la motricité et l’aménagement du domicile.

Avant toute chose, l’ergothérapeute va pouvoir observer le milieu de vie du bénéficiaire. La première chose à faire est un bilan en se rendant au domicile et d’interroger l’aidant et/ou la personne à accompagner. Il pourra ainsi mesurer le degré de dépendance et cibler les difficultés.

 

Stimuler les seniors dépendants pour plus d’autonomie

Le thérapeute évalue les capacités physiques et mentales à l’aide de tests moteurs et psychomoteurs comme l’activation de la marche. Après un bilan complet, l’ergothérapeute propose une série d’actions à mettre en place notamment au niveau de la prévention ou d’une rééducation éventuelle.

 

 

L’ergothérapie fait toujours en sorte de stimuler le bénéficiaire en le faisant participer et s’impliquer dans toutes les activités de la vie quotidienne. Autre stimulation importante pour votre proche dépendant : celle de la motricité. Pour la travailler, l’ergothérapeute va proposer des ateliers physiques adaptés, par exemple autour de l’équilibre afin d’éviter les chutes. Il peut également préconiser des équipements comme un déambulateur ou un fauteuil.

 

Réaménager pour renforcer l’accessibilité

Le dernier domaine dans lequel il intervient, et pas des moindres, est celui de l’aménagement concret du lieu de vie. Il est à noter que cela peut bien sûr concerner une chambre d’EHPAD ou médicalisée. Les modifications peuvent être minimes comme le réagencement de certains meubles ou de la distribution des pièces du logement. Si cela ne suffit pas, des travaux seront nécessaires pour installer un monte-escaliers, une rampe de maintien ou la transformation d’une baignoire peu pratique en douche avec siège.

Tous ces aménagements ont pour but d’améliorer le quotidien de votre proche en perte d’autonomie et d’assurer selon les cas un maintien à domicile serein.

 

A lire aussi

 

Quelles possibilités de financement ?

La Sécurité sociale peut vous accorder le remboursement du suivi ergothérapeutique si ce dernier s’effectue dans un établissement spécialisé. Renseignez-vous auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie si vous résidez en EHPAD. Si vous êtes à domicile, le mieux reste de voir avec votre mutuelle ou complémentaire retraite. Les tarifs d’une séance peuvent varier de 35 à plus de 300 € selon le niveau des prestations.

 

Besoin d’un ergothérapeute ?

Pour trouver le praticien adéquat, demandez conseil à votre médecin. Il pourra vous en recommander un en Béarn !

© Si Séniors Magazine 2020. Tous droits réservés
Réalisation : CréaSud Communication.
Haut de page