Vous lisez
Partir à la retraite : modalités et possibilités d’anticipation

Partir à la retraite : modalités et possibilités d’anticipation

Après une vie professionnelle souvent intense, l’heure de la retraite a sonné ! Mais à quoi faut-il donc penser avant de partir ? Que vous partiez à 62 ans (prochainement 64) ou avant, Si Seniors vous donne ses conseils pour entrer au mieux par la grande porte de la retraite.

 

Carrière longue ou pénible : quand les risques professionnels conduisent à l’anticipation

Certains d’entre vous peuvent partir à la retraite de façon anticipée. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Voici des éléments de réponse.

La pénibilité peut être l’un des critères. Il serait assez long de revenir sur chacun d’entre eux car ils sont assez nombreux. Mais vous devez généralement témoigner de tâches particulièrement physiques et/ou de rythmes de travail atypiques comme la nuit par exemple.

Vous pouvez aussi y prétendre si vous justifiez d’une incapacité (à partir de 10 %), déterminée par la médecine du travail.

Voyons maintenant ce qu’il en est pour les carrières longues. En tout logique, on pourrait penser que plus l’on commence à travailler tôt, plus la retraite empruntera le même chemin. Mais ce n’est pas si simple. En effet, les conditions sont bien déterminées. Avec la nouvelle réforme, il faudra par exemple avoir travaillé avant 20 ans pour pouvoir partir entre 60 et 62 ans (tout dépend de l’année de naissance). Le critère d’âge n’est cependant pas suffisant. Le nombre de trimestres entre également en compte car il faut en avoir cumulé entre 169 et 172 (42 ans et 3 mois et 43 ans) !

A lire aussi

 

Le B.A-BA pour un départ à la retraite en toute sérénité

Eh oui, il y a plusieurs points à vérifier pour partir dans de bonnes conditions :

  • Assurez-vous d’avoir cotisé durant l’intégralité de la période donnée ;
  • Regardez à combien s’élève votre prime. Cela vous permettra de vérifier justement si rien n’a été oublié dans le calcul, que ce soit votre plan de carrière, vos spécificités en tant que travailleur…
  • Renseignez-vous assez tôt pour trouver une mutuelle santé en adéquation avec votre budget et vos besoins. Si celle à laquelle vous souscriviez en tant que salarié vous convient, vous pouvez tout à fait la conserver ;
  • Si vous souhaitez (comme tous les retraités) toucher votre pension tous les mois, sachez que cela ne se fait pas automatiquement dès votre départ de l’entreprise. Vous allez devoir prévenir votre caisse de retraite en amont. Quelques mois ne seront pas de trop pour pouvoir obtenir votre dû dès la fin de votre activité (ou le début de la retraite), sans période de battement.

© Si Séniors Magazine 2023. Tous droits réservés
Réalisation : Créa-SUD Communication.

Haut de page