Vous lisez
Prendre soin de ses yeux et de sa vision : toutes les bonnes raisons de consulter un spécialiste

Prendre soin de ses yeux et de sa vision : toutes les bonnes raisons de consulter un spécialiste

Certains d’entre vous ont dû corriger leur vue tout au long de leur vie. Cependant, ce n’est pas le cas de tout le monde ! D’autres découvrent en effet, à mesure qu’ils prennent de l’âge, des altérations de leur acuité visuelle. Presbytie et autres affections arrivent progressivement à partir de 55 ans. Comment les reconnaître et procéder pour y remédier ? Si Seniors vous fait un rappel plus que nécessaire.

 

La presbytie : l’altération de la vision la plus répandue chez les seniors

Ce phénomène touche environ 40 % de la population. La presbytie apparaît dès 45 ans chez certaines personnes. Elle commence dès lors que vous rencontrez des difficultés à lire des petits caractères de près. Il faudra faire contrôler votre vue en conséquence. Pour un premier rendez-vous, votre opticien sera un bon interlocuteur avant d’envisager de consulter un ophtalmologue (les délais étant assez longs).

Le port de lunettes pourra ainsi très sérieusement être envisagé. Si vous n’en avez jamais porté, sachez qu’elles peuvent devenir un vrai atout en tant qu’accessoire de mode.

Vous préférez les lentilles ? Il est vrai qu’elles sont pratiques mais parfois incompatibles avec des yeux secs. Seul l’ophtalmologue pourra déterminer la possibilité d’en porter quotidiennement.

Dernière option pour traiter cette affection : l’opération. Le laser viendra modifier votre cornée et sa courbure afin d’améliorer nettement votre vision de près sans autre dispositif. Attention elle s’adresse aux « jeunes » seniors car après 65 ans la presbytie peut être avancée et plus difficilement opérable. Mieux vaut se lancer quand votre acuité visuelle est encore convenable.

 

Des petits bobos qui se traitent facilement

Les petits désagréments se multiplient en vieillissant. Et si vous constatez l’un des signes suivants, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre ophtalmologue pour obtenir un traitement adapté.

Un des plus répandus est la sécheresse oculaire. Ce syndrome des « yeux secs » résulte d’un mauvais fonctionnement des glandes lacrymales. Pour y remédier, rien de plus simple : l’utilisation quotidienne de larmes artificielles pour hydrater la cornée et voir correctement. A l’inverse, certaines personnes vont connaître un larmoiement excessif qui peut être quelque peu gênant et provoquer une infection de la paupière appelée « blépharite ». Paupières gonflées et démangeaisons sont deux symptômes caractéristiques.

Pour prévenir ces affections, vous devez utiliser des solutions antiseptiques adaptées. Votre médecin saura vous conseiller sur le choix à adopter au quotidien.

 

Ces troubles plus sérieux à ne pas négliger

Certaines maladies nécessitent une vraie prise en charge. C’est le cas de la cataracte. Le cristallin vieillit lui aussi et il peut s’opacifier progressivement. Dans certains cas, elle nécessite une opération.

Le glaucome a également une incidence plus importante à partir de 40 ans. Il doit être absolument pris à temps car si le nerf optique est totalement atteint, vous ne verrez plus grand-chose.

Enfin, la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) est plus fréquente que vous ne le croyez. On en parle encore peu mais elle touche au moins 15 % des plus de 65 ans. Cette maladie provoque un dysfonctionnement de la rétine. Vous constaterez des déformations des objets ainsi qu’une zone sombre dans votre champ de vision appelée scotome.

 

Dans tous les cas, si vous ressentez une douleur ou un symptôme inhabituel, consultez un spécialiste qui pourra déterminer le problème et le traiter en conséquence.

© Si Séniors Magazine 2023. Tous droits réservés
Réalisation : Créa-SUD Communication.

Haut de page